Souvent, nos patients nous posent la question: "Quelle est la différence entre kiné et ostéo?" Bien qu'il s'agisse de deux professions distinctes, cette question est légitime: en effet, il nous arrive souvent de traiter des pathologies similaires (parfois les mêmes patients) avec des techniques manuelles qui semblent similaires. Notre équipe s'entend parfaitement et nous sommes d'accord sur ce qu'il convient de faire avec nos patients. En tant que patient, il vous arrive d'être traité par différents thérapeutes, ce que nous considérons comme une force, car en plus de nos formations variées et de notre parcours professionnel spécifique, nous avons parfois un avis ou une vision un peu différents. Cette complémentarité est un atout et nous permet de ne pas nous enliser dans un traitement inefficace. 
 

Cependant, les professions de kinésithérapeute et d'ostéopathe se distinguent de plusieurs façons: de façon formelle et dans l'approche thérapeutique. Enfin, ces professions ne s'adressent pas toujours aux mêmes patients.

Le cadre "légal"

 

Bien que l'ostéopathie ne soit pas (encore) reconnue officiellement, les mutuelles s'en accommodent et proposent un remboursement (entre 10 et 15€ par séance) sans prescription médicale. L'ostéopathe est donc un intervenant de première ligne. Ses 11 années d'études lui permettent, si pas de faire un diagnostic médical, à tout le moins de faire un diagnostic d'exclusion des atteintes qui ne sont pas de son ressort, et renverra le patient chez son médecin au moindre doute.

 

Par contre, le kinésithérapeute réalise ses actes sous prescription médicale: pour obtenir le remboursement de la mutuelle, vous devez d'abord passer par le médecin, c'est donc un intervenant de seconde ligne. Il est censé suivre les consignes du médecin (qui souvent lui fait toute confiance dans les choix de ses actes). Bien entendu, cela ne remet ni en cause son expertise, ni sa responsabilité: il est formé pour identifier toute atteinte grave ou spécifique, ce qui lui permettra également de réagir en cas de nécessité. 

 

La philosophie
 

Le kinésithérapeute est le spécialiste du mouvement: "kine" du grec kinesis (mouvement) et therapeía (traitement). Par des mobilisations actives (renforcement...) ou passives (massages, mobilisations), le kinésithérapeute contribue à la revalidation du patient suite à une atteinte (traumatisme, maladie neurologique ou respiratoire,...). 

 

L'ostéopathe a une vision "holistique" du patient, c'est à dire qu'il s'intéresse surtout aux relations entre les régions (rachis et membre par exemple) et les systèmes (système digestif et colonne vertébrale par exemple). Il considère que le patient a les ressources internes pour pouvoir guérir de son atteinte à condition qu'il soit dans de bonnes conditions mécaniques et fonctionnelles. 

 

Les pathologies abordées
 

Le kiné s'occupera surtout de rééducation: réapprendre à marcher après un traumatisme, une maladie, retrouver la fonction du bras après une opération, guider la guérison d'une tendinopathie, travailler la posture d'un patient qui souffre du dos,...

 

L'ostéopathe va lui traiter des douleurs ou gênes fonctionnelles (lombalgies, cervicalgies, problèmes digestifs fonctionnels, céphalées, douleurs des membres), à l'exclusion de pathologies spécifiques nécessitant un traitement adapté (ou en complément de celui-ci). Il va aussi travailler à la prévention de plaintes récurrentes. 

 

Les points communs
 

Les techniques utilisées par les thérapeutes sont sensiblement les mêmes: et pour cause, ce sont deux approches manuelles! Certains kinésithérapeutes acquièrent par leur(s) formation(s) des outils thérapeutiques très similaires à ceux des ostéopathes. 

 

La manipulation par exemple (le 'crac') n'appartient à aucune profession. Ce n'est qu'un outil thérapeutique nécessitant une formation spécifique, que l'ostéopathe utilise, ainsi que les kinés formés en thérapie manuelle, les chiropracteurs... Il est donc dommage de parfois limiter la profession à un acte précis. 

 

Certaines pathologies peuvent donc être abordées tant en ostéopathie qu'en kinésithérapie, et en particulier les troubles musculo-squelettiques (TMS). 

 

En résumé


L'ostéopathie est avant tout une philosophie, une réflexion clinique propre à la profession qui aborde le patient dans son unité (anatomique et fonctionnelle) et qui a pour objectif de chercher la ou les causes des plaintes du patient ou les paramètres associés à cette plainte, et utilisera des techniques manuelles de mobilisation pour améliorer le fonctionnement de la machine humaine dans le but de favoriser la guérison*.

 

Le kinésithérapeute accompagne le patient* dans sa guérison à la suite de sa blessure (ou opération, maladie,...). Il utilise tant des techniques manuelles de mobilisation que des exercices actifs de rééducation, voire des appareils de physiotechnique (que nous n'utilisons pas dans notre cabinet).

 

* C'est pour ces raisons que l'ostéopathe ne vous donne qu'un ou deux rendez-vous et que le kiné vous en donne de façon plus régulière: en ostéopathie on travaille de sorte à ce que le corps soit dans de bonnes conditions pour guérir; en kinésithérapie on accompagne jusqu'à guérison complète.

Ostéopathie vs kinésithérapie